Partager ce projet

162-img-807dce15f4834afcccee59f6467d27a9.jpg
162-img-0b512d77f8cd78cd0ac6cfe87caa082f.jpg
162-img-ea6dd719b4795ae7dc040b56e1127d1e.jpg
162-img-36d3b05223e11e51710f0ea0ade3f3e7.jpg
162-img-aa7c93eb3c3824f8a43bb01f8e127113.jpg
162-img-089aa232d0913cb0923a7665ff4d21a2.jpg
  • 162-img-807dce15f4834afcccee59f6467d27a9.jpg
  • 162-img-0b512d77f8cd78cd0ac6cfe87caa082f.jpg
  • 162-img-ea6dd719b4795ae7dc040b56e1127d1e.jpg
  • 162-img-36d3b05223e11e51710f0ea0ade3f3e7.jpg
  • 162-img-aa7c93eb3c3824f8a43bb01f8e127113.jpg
  • 162-img-089aa232d0913cb0923a7665ff4d21a2.jpg
 
L’Institut de l’Engagement a été créé en réaction à des constats devenus insupportables dans notre société
 
Alors que le Service Civique, créé en 2010, accueille aujourd’hui 100 000 jeunes par an, aucun dispositif ne permettait de valoriser les qualités démontrées par les jeunes pendant une telle période d’engagement : capacité à prendre des responsabilités, des initiatives, facilités d’apprentissage, engagement, motivation...
C’est pourquoi l’Institut de l’Engagement a été créé par Martin Hirsch et Claire de Mazancourt en 2012, pour réagir face aux constats que :

- le système éducatif français ne parvient pas à réduire les inégalités (un enfant des classes populaires a 3 fois moins de chances d’obtenir un diplôme de l’enseignement supérieur qu’un enfant des classes moyennes-supérieures) ;

- les règles et les habitudes disqualifient les parcours atypiques, les « erreurs » de parcours initiales sont sanctionnées sans appel.

 
 
Réponse apportée par l’Institut de l’Engagement
 
L’Institut de l’Engagement existe pour donner une réalité à des convictions fortes : 
  • - il faut casser les cloisons de la société française, recréer les conditions d’une citoyenneté active ; 
  • - c’est par la mixité que nous ferons tomber les cloisons ; 
  • - il faut ouvrir grand les portes aux jeunes qui démontrent leurs qualités au service de l’intérêt général, même s’ils n’ont pas emprunté les filières d’excellence et ont suivi des parcours atypiques, il faut recréer des voies républicaines, revaloriser la méritocratie au-delà des voies « royales ».
  •  
  • L’Institut de l’Engagement apporte à ses lauréats des clés pour mener à bien un projet d’avenir à la hauteur de leur potentiel.
Il répond aussi aux besoins des écoles, qui souhaitent enrichir leurs promotions par des profils différents ; des entreprises, qui souhaitent diversifier leurs recrutements sans renoncer à leurs exigences, en identifiant des jeunes motivés, engagés, responsables (qualités que le système scolaire ne peut pas toujours valoriser) ; des dispositifs de soutien à la création d’activité, qui peinent à toucher un public jeune et diversifié.
 
L’Institut de l’Engagement a mis en place une procédure d’admission exigeante et originale qui permet de repérer des jeunes à fort potentiel, en-dehors des filières classiques
 
Cette procédure s’appuie sur le tuteur qui a suivi le jeune pendant son Service Civique puis sur la mobilisation d’examinateurs bénévoles, venant de l’entreprise, de l’enseignement et du milieu associatif. Leurs regards croisés permettent d’évaluer le potentiel du candidat et la solidité de son projet.
 
 
Au sein de ACCENTURE
  • 67
    micro-donateurs
  • 11889.00€
    collectés






Appel aux dons en cours

« Le partenariat entre l’Institut et Accenture me semble exemplaire car il permet aux deux entités de se rencontrer à chaque étape de la création et de la mise en œuvre du projet. Financement, conception, mise en œuvre, débouchés, le soutien d’Accenture est un véritable atout pour notre projet. »

 

Martin Hirsch

Président de l'Institut de l'Engagement

 

Institut de l'engagement

L’Institut de l’Engagement repère des jeunes qui ont montré des qualités remarquables pendant une missionau service de l'intérêt général, et les aide à mener à bien un projet d’avenir à la hauteur de leur fort potentiel : formation, recherche d’emploi ou création d’activité.